Team

« Denis Auguin : le grand frère que je n’ai jamais eu »

Entraîneur d’Alain Bernard depuis près de dix ans, Denis Auguin occupe une place particulière dans le cœur de notre grand champion.

Un respect réciproque. Tel est le sentiment qui se dégage lorsqu’on observe le duo formé par Alain et Denis Auguin. A l’écoute l’un de l’autre, les deux hommes se connaissent sur le bout des doigts. « Cela fait presque dix ans que l’on travaille ensemble. Ce n’est pas rien dans le monde du sport », souligne le sprinteur.

Alain Bernard et Denis Auguin

Alain Bernard et Denis Auguin

L’aventure commence à Marseille

Pourtant, la belle histoire aurait pu ne jamais avoir lieu. Poussé par un ami à rejoindre le Cercle des Nageurs de Marseille en 1998, Alain ne montre que peu d’intérêt à l’aventure qui lui ait proposé. Le doute est là, mais le futur champion décide finalement de tenter sa chance. « Je suis arrivé au Cercle des Nageurs de Marseille en septembre 1998. J’ai d’abord eu un premier entraîneur avant que Denis me prenne sous son aile. Il a très vite détecté des qualités de sprinteur chez moi qu’il a voulu développer », se remémore-t-il.

Raison lui a été donnée. En 2008, le duo décroche le graal : le titre de champion olympique sur 100 m nage libre. « Je le revois encore après ma finale du 100 m nage libre me dire « t’es un grand malade ». C’était un moment magique de par toute l’histoire que nous vivions depuis une décennie. A l’époque, on était à des années lumières de penser qu’on était capable de réaliser un truc pareil », précise Alain.

Alain Bernard et Denis Auguin

Alain Bernard et Denis Auguin

Un bon pédagogue

Le sport de haut niveau est fait de petits rien pouvant mener à la consécration. A Pékin, Denis y est allé de son grain de sel. « Je me souviens de lui avant les Jeux de Pékin lorsqu’il me disait : « je ne te jugerai pas sur tes résultats. Si je sais que tu as donné le maximum, tu n’auras rien à te reprocher, alors fais toi plaisir ». Cette phrase reflète parfaitement son état d’esprit et ça réconforte énormément avant une grande course ». Résultat : Alain parvient à se libérer pour décrocher l’or tant convoité.

Grand artisan de la réussite d’Alain, Denis Auguin occupe une place particulière dans sa vie. « Il est un peu le grand frère que je n’ai jamais eu », avoue-t-il, avant de préciser que des limites ont été fixées. « Par exemple, on ne sort jamais pour aller boire un verre ensemble une fois que l’on quitte un bassin. Ca fait du bien aussi de ne pas se voir pendant un petit moment. On passe tellement de temps ensemble lors des entraînements que la coupure devient parfois nécessaire ».

Découvrez comment l'entourage et les amis d'Alain le qualifient

Alain... vu par Roland

Cette aventure avec Alain et Denis a été la meilleure chose qui nous soit arrivée ces dernières années. Alain est un grand, très grand champion. Et c'est un grand, très grand être humain. Ce qui n'est pas monnaie courante chez les sportifs. Grâce à lui, et à Denis, on vit des pages d'émotions qui sont fantastiques. Et j'irai même jusqu'à dire stratosphériques quand je repense à Pékin... Car ce que nous partageons n'est pas que du business. Loin de là d'ailleurs et c'est pour cette raison que l'histoire est belle. Alain est d'une grande humilité, disponibilité et n'a jamais oublié de dire merci. Je pense qu'à ce stade on peut parler d'une réelle complicité entre lui et sa "team".

Alain Bernard et Roland

Alain Bernard et Roland

Alain... vu par Denis

Il y a bien deux Alain, celui que tout le monde croit connaitre, un garçon doux, gentil, et calme. Ce garçon là existe bien, qui plus est, c’est quelqu’un doté d’une grande intelligence, réfléchi mais tout autant instinctif, avec beaucoup d’humour, capable d’autodérision, généreux et fidèle.

Lorsqu’on entre dans le domaine sportif pur, c’est souvent une autre personne qui se présente à vous au quotidien. Attention…c’est quelqu’un de déterminé qui peut être têtu, essayer donc de lui faire faire ce qu’il ne souhaite pas…soit il ne le fera pas, soit il va vous épuiser jusqu'à vous faire craquer. Il peut également être assez râleur.

Par contre lorsqu’il est décidé, l’engagement qu’il met à réussir quelque chose est hors du commun, vraiment. Capable de vrai coup de poker à l’entrainement, jusqu'à l’épuisement total, quitte à être en difficulté pendant plusieurs jours ensuite.

On me demande souvent si Alain est doué, je préfère pour lui le terme de talent. Le talent rassemble l’inné, et l’acquis, et c’est dans cette alchimie là, qu’il est hors normes. Bien sur il possède des prédispositions naturelles bien supérieures à la moyenne, bien sur c’est un magnifique athlète, mais encore plus surement quelqu’un doté d’une faculté d’apprentissage exceptionnelle.

Alain Bernard et Denis Auguin

Alain Bernard et Denis Auguin

C est bien là SA différence.

Alain veux maitriser parfaitement « les gammes » du nageur, tout comprendre, comme un grand musicien connait parfaitement ses accords, par curiosité intellectuelle d’abord, par sa volonté de bien faire ensuite, mais aussi et surtout parce qu’il sait qu’une fois cela maitriser à la perfection, il lui est possible de créer, d’inventer, des courses phénoménales.

C’est en fait cela Alain, cette continuelle ambivalence entre le savoir, et l’instinct, entre l’air (l’aviation), et la terre (ses racines), le calme et la tempête, à la recherche permanente de la légèreté, de la pureté, tout en étant sur de ses ancrages.

Je vous l’ai dit, il est têtu, mais pas borné, si on lui explique les choses (calmement), il écoute, mais il faut être très persuasif (il se souvient de choses que vous lui avez dit des années auparavant). Les mots chez lui ne sont pas anodins car parfois rares, il faut savoir décoder, en une phrase, il vous amène souvent 5 à 6 infos à la fois, ce qui demande une grande qualité d’écoute.

Capable aussi de fortes colères, assez intériorisées, (souvent contre moi, mais bon, ça fait partie du jeu). Nos conflits lorsqu’ils surviennent sont…comment dire…denses, lourds.
Mais aussi capable aussi d’attentions, de gestes, à faire « fondre » n’importe qui.

C’est un vrai charmeur, je le vois arriver de loin lorsqu’il a quelque chose à me demander…